Accueil » La formation professionnelle : un levier clé pour la réussite des actifs

La formation professionnelle : un levier clé pour la réussite des actifs

par Lucienne

De nos jours, le monde du travail est en perpétuelle évolution. Face à ces changements constants, la formation professionnelle se révèle être un outil majeur permettant aux actifs, qu’ils soient salariés ou indépendants, de s’adapter et de développer leurs compétences. Dans cet article, nous aborderons les différentes facettes de la formation professionnelle et son importance dans le parcours professionnel.

Qu’est-ce que la formation professionnelle ?

La formation professionnelle englobe l’ensemble des dispositifs visant à acquérir ou à renforcer des compétences professionnelles. Elle concerne aussi bien les personnes déjà en poste que celles qui sont à la recherche d’un emploi ou souhaitent effectuer une reconversion. La formation professionnelle peut revêtir diverses formes :

  • Formations courtes : elles permettent d’acquérir rapidement des compétences spécifiques sur un sujet précis (ex. : logiciel, technique de vente)
  • Formations diplômantes : elles aboutissent à la délivrance d’un diplôme reconnu par l’État et les employeurs (ex. : BTS, Licence professionnelle)
  • Formations certifiantes : elles attestent de la maîtrise d’un métier ou d’une compétence particulière (ex. : certification informatique, langues étrangères)

Pourquoi suivre une formation professionnelle ?

Les principaux objectifs de la formation professionnelle sont :

  1. S’adapter aux évolutions technologiques et réglementaires : dans un contexte de mutation rapide, les actifs doivent constamment mettre à jour leurs compétences pour rester performants.
  2. Développer ses compétences : suivre des formations permet d’enrichir son savoir-faire et d’accroître ses connaissances dans un domaine précis. Cela peut également faciliter l’accès à de nouvelles opportunités professionnelles (promotion, reconversion).
  3. Maintenir et renforcer son employabilité : un salarié bien formé est plus à même de répondre aux attentes des employeurs et de s’insérer durablement sur le marché du travail.

Comment financer sa formation professionnelle ?

Il existe plusieurs dispositifs permettant de financer tout ou partie d’une formation professionnelle selon le statut du bénéficiaire (salarié, demandeur d’emploi, indépendant, etc.) :

  • Le compte personnel de formation (CPF) : ce dispositif remplace depuis 2015 l’ancien droit individuel à la formation (DIF) et permet à toute personne active d’accumuler des droits à la formation qui seront utilisables tout au long de sa vie professionnelle.
  • Le plan de formation : il s’agit d’un programme élaboré par l’employeur pour favoriser l’adaptation et le développement des compétences de ses salariés. Les formations suivies dans ce cadre sont financées par l’entreprise.
  • Le congé individuel de formation (CIF) : ce dispositif permet à un salarié de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix, tout en conservant sa rémunération et en bénéficiant d’un financement pour les frais pédagogiques.
  • Les aides spécifiques : certaines catégories de personnes (demandeurs d’emploi, travailleurs handicapés, etc.) peuvent bénéficier d’aides spécifiques pour financer leurs formations professionnelles (ex. : Aide individuelle à la formation, Contrat de professionnalisation).

Quelles sont les tendances actuelles dans la formation professionnelle ?

Aujourd’hui, la formation professionnelle fait face à plusieurs défis :

Nouveaux modes d’apprentissage

Les technologies numériques ont profondément modifié les modalités d’apprentissage. La e-formation, ou formation à distance, est ainsi devenue courante et permet d’accéder à une offre de formations plus large et flexible. Les MOOCs (Massive Open Online Courses) constituent également une nouvelle forme d’apprentissage en ligne, gratuite et ouverte à tous.

Diversification des publics

La formation professionnelle doit répondre aux attentes d’une population active de plus en plus diversifiée. Elle doit ainsi proposer des parcours adaptés aux différents profils (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi) et aux besoins spécifiques (reconversion, montée en compétences).

Évaluation des compétences acquises

L’évolution des pratiques professionnelles conduit à repenser les modes d’évaluation des compétences. La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet ainsi de valoriser les compétences acquises hors du cadre formel de la formation initiale, tandis que les certifications professionnelles s’appuient sur une approche par blocs de compétences.

Comment choisir sa formation professionnelle ?

Pour bien choisir sa formation professionnelle, il est essentiel de prendre en compte certains critères :

  1. Définir ses objectifs : quelles compétences souhaite-t-on acquérir ou renforcer ? Quels sont les débouchés professionnels visés ?
  2. Identifier les formations adaptées : consulter le catalogue des organismes de formation, se renseigner auprès de son employeur ou de Pôle emploi, participer à des salons spécialisés.
  3. Vérifier la qualité de la formation : s’assurer que la formation est reconnue, certifiée ou diplômante ; vérifier les taux de réussite et d’insertion professionnelle ; consulter les avis d’anciens stagiaires.
  4. Comparer les modalités de financement : étudier les possibilités de prise en charge financière selon son statut (CPF, plan de formation, CIF, aides spécifiques).

En somme, la formation professionnelle joue un rôle crucial pour les actifs, en leur permettant de s’adapter aux évolutions du marché du travail et de renforcer leurs compétences. Savoir choisir sa formation et maîtriser les dispositifs de financement sont des éléments clés pour tirer pleinement profit de cet outil majeur.

Articles Similaires